Nos réalisations

Le leadership rural au féminin à Bongatsara
Le leadership rural au féminin à Bongatsara

Comme tous les ans, bon nombre de pères de familles vont en dehors de la région Vakinankaratra à laquelle appartient la CR Ambohiborona pour des travaux saisonniers. Leur absence dure en général trois mois et pour l’année 2017, ils coïncident à la mise en oeuvre du projet à Bongatsara. Les avis se dispersent en ce début d’après – midi du mois de Mai2017 où les quelques hommes présents à la réunion de restitution du projet craignent l’impossibilité de la réalisation à temps de leurs apports. En fait, les apports bénéficiaires énoncés par l’équipe de SAF/FJKM, partenaire de mise en oeuvre du projet, consistent à réaliser le décapage et fouille de la source, au creusement de canaux de 4195m pour les conduites d’amenée et de distribution, à fournir de blocage d’une quantité de 32m3, à assurer la main d’oeuvre pendant la construction des infrastructures puis à contribuer à la construction de bloc sanitaire auprès des deux établissements scolaires existants dans la localité.

Egalité de genre

« Il ne reste que des vieillards et d’une vingtaine des hommes valides dans notre village, nous n’arrivons pas à tout réaliser avant fin Juin »,avance Rakotonirina Fidèle, père de famille habitant du hameau Ambalasivy. « Mieux vaut reculer la phase de mise en oeuvre à notre retour », suggère un autre qui fait partie des travailleurs saisonniers. Par rapport à ces avis, l’équipe de SAF/FJKM a expliqué que la réalisation d’une grande partie de ces apports devrait être effectuée préalablement à la construction des infrastructures. Les travaux devraient se terminer avant la période de pluie pour éviter les difficultés. Les discussions ont été très chaudes sur le sujet et tendent vers un stand-by de la prise de décision pour la détermination du deadline. Mais l’avis des femmes, majoritairement présentes au cours de la réunion a été sollicité pour arriver au but. C’est ainsi que les réactions se font apparaître, montrant une détermination hors pair sur leur capacité à réaliser les travaux autant que les hommes. « Les pères de familles vont partir bientôt pour travailler ailleurs. Ma famille même est concernée. Mais en leur absence, nous allons creuser les canaux à leur place, nous fournirons les blocages nécessaires. N’est-ce pas mes amies ? »lance à haute voix Razafimaro Florine, au milieu de la foule. Cette initiative a été répondue par un choeur de « oui, nous allons y arriver ! », de la part des autres femmes, suivis des applaudissements par toute l’assistance.

Touché par le geste assez provocante, Rakotoarisoa Eloi, membre du comité de vigilance du village de s’adresser aux femmes: « Nous vous remercions de votre prise de responsabilité. Evidemment, vous démontrez que les hommes et les femmes sont tous égaux ».Après l’élaboration du planning de collecte des apports, la réunion est clôturée par mise en place du comité de pilotage qui a pour rôle de faciliter la mise en oeuvre du projet. Huit femmes sur quatorze représentent le comité. Rabetokotany, père de famille issu du hameau Avarabonga d’en féliciter : « Vous êtes courageuses les femmes, nous sommes fiers de vous. »

Engagement tenu

Comme décidé conjointement, la réalisation des apports ont commencé au mois de Juin 2017. Les mêmes enthousiasmes animent les femmes lors du creusement des canaux. « Nous ramenons nos bébés au chantier, nous devrions assurer nos engagements », explique Raharilalao Vololona, mère d’un bébé de 7 mois. Ainsi, le fait d’avoir des enfants de bas âge ne constitue pas un obstacle pour travailler afin de jouir le droit à l’eau potable. Les travaux sont organisés par groupe et se fait à tour de rôle. En général, une journée de travail dure environ sept heures avec une pause déjeuner, un groupe travaille de deux à quatre jours successives. L’équipe de mise en oeuvre constate la performance des travaux au cours des journées auxquelles les femmes sont majoritaires. Ainsi affirmeTefyTsirinala, Chef de chantier à Bongatsara : « Les temps de pauses sont maîtrisées quand le groupe est constitué par des femmes. Elles ont le sens de l’organisation et terminent plus tôt leurs tâches. »

Au fur et à mesure de l’avancement des travaux sont constitués les comités de gestion qui vont garantir la pérennité du service. Là encore, les femmes se démarquent par leur représentativité. Les postes à responsabilité dont la gestion de la trésorerie des comités de point d’eau et de l’association des usagers sont tenus par les femmes. « Le paiement des cotisations est tout à fait nouveau chez nous. Nous n’avons pas encore eu d’infrastructures publiques auparavant. Il faut avoir du tact pour conscientiser les gens à s’y habituer. Ce n’est pas du tout facile mais j’assume mon rôle car on me fait confiance en m’attribuant ce responsabilité », dixit avec conviction Raharilalao Vololona, élue trésorière de l’association. Son constat se situe au bout de trois mois d’utilisation des infrastructures et de deux mois du démarrage du paiement des cotisations pour renflouer la caisse de maintenance.

Et en ce qui concerne l’assainissement et l’hygiène, les femmes de Bongatsara marquent encore des points. Bebe Ramavo Victoire, âgée de 85 ans, habitant à Ambalamanga, en témoigne. « Avec l’aide de mes petits-enfants, c’est moi qui a eu le premier prix lors du concours des latrines hygiéniques dans notre hameau », avoue-t-elle avec sourire. Florine Razanamavo, mère célibataire, se rappelle du moment où elle-même a pris la truelle pour la réfection en ciment de leur latrine : « Quand je veux, je peux », argument -elle. Effectivement, « des femmes leaders, ça existe chez nous », conclut Raharilalao Vololona.

Zones d’interventions

  • Commune Amboditandroho
  • Ampasimadinika
  • Ampasimadinika

Partenaires de mise en œuvre

Réalisations

Nulla minus optio

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Nulla minus optio earum laboriosam recusandae quidem ut maxime dolores culpa, mollitia. Non ex corrupti quod illum, ad praesentium molestias animi. Neque.

Objectif

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Nulla minus optio earum laboriosam recusandae quidem ut maxime dolores culpa, mollitia. Non ex corrupti quod illum, ad praesentium molestias animi. Neque optio earum laboriosam recusandae quidem ut maxime dolores culpa

Zones d’interventions

  • Commune Amboditandroho
  • Ampasimadinika
  • Ambinaninony
  • Fanandrana
  • Antetezambaro
  • Toamasina Suburbaine